La côte bleue abonde de sites de plongée, voici une liste non-exhaustive de mes spots préférés…

Baou Tailla 20 m

Place à l’aventure ! Mise à l’eau compliquée mais plongée insolite et unique. Immersion dans une ancienne carrière de calcaire en bord de mer. Amas rocheux, enchevêtrement de blocs calcaire, tas de cubes, quantité de grottes et canyons. L’orientation y est subtile mais chaque recoin abrite un paradis caché où la vie foisonne et les surprises ne manquent pas.

Le petit nid 10 m

Mise à l’eau confortable, pinède ombragée, plage, parking et toilette, le tout dans un rayon de 100m ! Sous l’eau une multitude d’écosystèmes au cœur de fonds de sable, de tombants rocheux, de fonds coralligènes et d’herbiers de posidonies. L’endroit idéal pour une initiation, une journée plongée ou une plongée de nuit ! Le fond de 0 m à 10 m nous permet de longues explorations en plongée ou en randonnée palmée en toute sécurité.

Les jardins de Sausset 14 m

Une plongée riche en relief : tombant posé sur un lit de sable blanc. Le site est aussi appelé les trois frères au vu des 3 failles à explorer dans lesquelles une vie foisonnante vous attend. Le plateau rocheux qui descend vers les failles ne manque pas d’intérêt avec ses prairies de posidonies.

Couloir rocheux et grotte à ciel ouvert. Un paysage d’exception !

La madrague de Gignac 12 m

Un petit port hors du temps. Voici le départ de cette plongée oubliée avec une profondeur maximum de 12 m. Il s’agit d’un site idéal pour de longue plongées d’exploration pleines de surprises. La mise à l’eau dans le port est une expérience toute particulière au vu des jeux de lumières entre les cordages et les bateaux.

Ensuès-la-Redonne 6 m

La piscine ! mise à l’eau depuis un escalier bétonné, arrivée sur un banc de sable au milieu duquel se trouve une petite île rocheuse. Ce site est dédié à la formation car peu riche en faune et flore, néanmoins il est possible d’y observer de la vie dans le sable et le long de la digue.

Figuières 15 m

Une plongée qui se mérite ! il faudra marcher près de 300 m avant d’accéder à la mise à l’eau ! Mais votre effort sera récompensé : les bancs de poissons volent entre les failles et les canyons ! le site est parsemé de pics rocheux aux nombreuses anfractuosités et les plongées sont chaque fois différentes.

Figuières 35 m

Une plongée pour les plus aguerris d’entre nous ! Il faudra marcher près de 300 m avant d’accéder à la mise à l’eau puis palmer environ 400 m en surface. Sur un fond sableux de 30 – 35 m se trouve ce vaste massif coralligène « le paradis perdu de Nemo » … à vos palmes…

Le tombant de Méjean 38 m

Un tombant de près de 40 m accessible dès le niveau 2. Pour rejoindre le site, 300 mètres de palmage en surface puis une immersion pour explorer les formations coralligènes sur le tombant. La ballade promet de belles découvertes en termes de faune et les gorgones pourpres tapissent le relief. La déco peut se faire le long de quelques failles très jolies en amont du tombant. Vertigineux !!

La tête de chien 38 m

Un tombant atteignant la zone des 40 mètres. Gorgones blanches, jaunes et pourpres se succèdent et nombreuses anfractuosités rocheuses abritent une faune variée. Sur le retour une grotte à corail rouge, habitat idéal des cigales de mers. Une seconde grotte à ciel ouvert, donnant sur le sentier des douaniers, dans laquelle les jeux de lumière sont très beaux termine cette plongée.

Le ponton

Ici, c’est le paradis des plongeurs bio et autres photographes subaquatiques. Vous y observerez une multitude de faune et flore fixées ainsi que les célèbres hippocampes ! Cette plongée est très atypique et des plongeurs de l’Europe entière viennent découvrir les espèces de ces eaux de l’étang. De nombreuses épaves entre 0 et 7 mètres abritent la faune, et une prairie de zostères promet de belles rencontres.

Le trou de la Vise

Plongée dans les abysses de la terre, cette immersion en milieux spécifiques ne présente que peu d’intérêt biologique mais dégage une ambiance Dantesque…